La foi de Set​

Les sinistres dieux stygiens

Le culte est sacramental pour les roturiers et devient mystique pour les prêtres quand ils sont initiés aux Mystères Intérieurs. Le culte se veut obscurément sorcier quand les prêtres apprennent les plus noirs des mystères intérieurs et terreurs de Set.​​

La religion dans la sombre Stygie est synonyme avec la vénération du Père Set, qui règne sans partage sur cette sinistre terre. Son panthéon, cependant, inclut plusieurs dieux hideux, demi-bêtes, comme subordonnés. Le culte de Set et de son effrayant panthéon est une religion mystique et de sacramentaux.​​

La vénération est usuellement faite en levant un bras. Cette flexion du bras s’effectue devant toutes les images des dieux et avant d’approcher le roi, qui est considéré comme une représentation vivante de Set et de ce fait méritant de cette même vénération.​​

Philosophie du Culte de Set

​La religion en Stygie a pour objectif de maintenir et de justifier la culture. Elle existe car elle offre une explication à la façon dont le monde fonctionne et celle dont chacun doit se comporter.​​

Les prêtres Stygiens ne sont ni évangélistes ni missionnaires. Ils n’essaient pas de convertir ou de propager leur religion. Leurs dieux supervisent les aspects de leur vie, tout simplement. Leur religion est surtout une religion de symbolisme, de symboles utilisés pour arriver à la vérité ésotérique se cachant derrière ceux-ci. Beaucoup de Stygiens ne croient même pas en l’existence littérale de leurs dieux – pour beaucoup, ils sont aussi des symboles de vérités cachées.

​​Le dogme basique de la religion de Set inclut :​

  • Un comportement correct.​
  • L’intolérance religieuse pour atteindre un pouvoir séculier.​
  • Set n’est pas juste, il est fort.​
  • Les vérités spirituelles, pas les vérités universelles.​
  • La vénération d’animaux sacrés.​
  • La vénération de statues.​
  • La vénération des morts.​​

Une religion maléfique ?

​Un autre aspect de cette religion est que, alors qu’elle est vue comme maléfique par les religions étrangères, elle ne tente pas activement de nuire à la bonté.

​​Le peuple Stygien, incluant les prêtres bien occupés, est trop préoccupé par ses besoins quotidiens pour s’inquiéter du fait d’attaquer d’autres religions. Il défendra sa terre natale, mais ne cherchera pas à débarrasser le monde de tout ce qui est bon, bien au contraire, même.

Les Stygiens voient Set et sa sombre ménagerie de dieux comme bons pour eux et leurs besoins culturels.​​

Bien que le culte de Set soit l’une des plus obscures religions du monde, cela ne veut cependant pas dire que le culte ou ses prêtres feront des actions stupides pour détruire un supposé dieu bon.​​

Quand le culte de Set agit pleinement face à une chose, que ce soit une personne, une religion, ou une nation, ce n’est nullement une croisade religieuse. Il agit car cela apporte puissance, richesse et prestige au roi, au culte, ou à la Stygie entière. Cette religion est ferme, omniprésente et oppressive mais n’est certainement pas stupide et nullement encline à agir de manière insensée ou par fanatisme religieux.​​

Ce mystérieux culte consiste plus dans le fait de préserver une certaine culture, plutôt que de nuire à d’autres religions, même si les religions étrangères sont supposément bonnes et Set est supposément mauvais.​​

L’âme & l’Après-Vie

​Les Stygiens croient qu’une personne est faite de plusieurs éléments.

Le ba comprend l’âme, la sagesse d’un individu et est dépeint comme un oiseau à tête humaine survolant quelqu’un.​ Le xu est le savoir, l’intelligence de la personne.​
Le ka est le talent, le charisme de celle-ci, souvent interprété comme le double invisible de ladite personne.​ Le xa est le nom du corps physique. Il peut périr mais ses autres parties resteront immortelles.​​

Symboles Religieux Stygiens

  • ​L’Ankh
  • ​Le Couteau​
  • L’Obélisque
  • Les Insignes Royaux
  • Le Scarabée (Doryphore)
  • Le Sesheset​​

Set, le Premier Serpent, le dieu écaillé de Stygie

​Set est le vieux dieu-serpent de Stygie mais est également vénéré par les Chagas de Kush, certains cultes dégénérés du Shem et quelques sorciers éparpillés sur Terre.​​

Le symbole de Set est un serpent écaillé, enroulé, avec sa queue dans sa gueule. Il est l’ennemi mortel de Mitra et des Royaumes Hyboriens mais hait également son ancien scribe, Ibis.​​

Il fut un temps, d’après Xaltotun, la majeure partie du Monde était apparemment dominée par le Vieux Serpent. De nos jours, Set est principalement vénéré en Stygie et en certains lieux à forte influence stygienne, comme certaines zones de Kush et Shem, et par les quelques sombres sorciers errant ici et là.

C’est une religion sanglante, perpétuée continuellement depuis les étranges cultures pré-humaines qui ont été déchues par les Stygiens peu avant le Cataclysme.​​

Un jour, Set foula la terre sous une forme mortelle et créa cette mystérieuse race pré-humaine. Désormais le dieu des Stygiens, le culte de Set est interdit par les Hyboriens, qui voient en lui l’antagoniste de Mitra et craignent les lugubres et mystérieux rituels que pratiquent ses prêtres.​​

Il existe sept Mystères connus du Culte de Set. D’anciens écrits des Rois-Géants et des Achéroniens présentent de fascinantes allusions à d’autres Mystères perdus depuis longtemps dans l’histoire. Les Achéroniens semblaient avoir neuf Mystères et les Rois-Géants douze.​​

Durant plusieurs périodes de guerre et de conquêtes, ces Mystères furent perdus. Ils n’étaient jamais écrits, mais transmis oralement. Certains textes indiquent la possibilité que le onzième ou le douzième Mystère de Set impliquerait peut-être une certaine relation entre le gardien du Mystère et les hommes-serpents enterrés dans les profondeurs des sombres tombes de l’Ancienne Stygie.​​

Le Panthéon de Set

​Ces dieux et déesses servent Set et sont invoqués au besoin pour assister les prêtres. Ils ne sont jamais vénérés à la place de Set, mais à ses côtés.
(Liste pas ordre alphabétique)​​

  • Ahephi la Momie-Babouin, Protecteur des Poumons​
  • Bast, Fille de Set, Déesse des Malédictions
  • Bat la Déesse-Vache, Prophète de Set
  • Bes, le Nain Musicien, Protecteur des Enfants​
  • Derketo, Catin de Set, la Reine des Sables (Anuket, Derketa)​
  • Djehuty, Scribe de Set et Dieu du Savoir (Toth)​
  • Ehtum, Seigneur du Crépuscule​
  • Hap-I, Seigneur du Papyrus et du Lotus​
  • Harakht, Seigneur des Éclipses, le Dieu-Faucon
  • Hathor, le Feu des Yeux de Set (Sukhmet, Aset)​
  • Heqat, la Déesse-Grenouille des Sages-Femmes​
  • Idris, Défendeur de Set, L’Œil de la Divine Vengeance (Edjo, Buto)
  • Imsety, Protecteur du Cœur​
  • Ishiti, la Déesse-Démone du Temps​
  • Kebb, le Grand Chicaneur​
  • Khepra, le Soleil Levant
  • Khnemu, la Source du Styx
  • Maahes le Lion, Fils de Bast, Dieu des Tempêtes​
  • Min Koptos, le Noble Phallus de l’Homme​
  • Montu, Pourfendeur Enragé des Ennemis du Soleil
  • Nefertem, Dieu du Parfum et du Lotus Noir
  • Neith, l’Arbitre Hermaphrodite
  • Nekhebet le Vautour, L’Œil Droit de Set
  • Nephthys, la Dame de la Maison, Femme Infertile de Set​
  • Nuit, le Ciel Insatiable
  • Qebsneuef, Protecteur des Intestins
  • Satet, Celle Qui Baigne Set​
  • Selkhet, l’Hideuse Femme de la Belle Tente
  • Seshet, Libraire et Architecte de Set, La Femme Peinte
  • Shu, Le Flétri Qui Tient Le Ciel​
  • Sobek, le Dieu-Crocodile​
  • Tef Maåuti Nu, l’Eau du Ciel​
  • Th’mumathph la Momie Chacal, Protecteur de l’Estomac​
  • Tawerat, la Concubine hippopotame de Set​
  • Usir, le Dieu-Phénix qui renaquit, Activateur des Yeux de Set​
  • Yinepu, le Dieu à Tête de Chacal Mort-Né​​

Le Clergé

​Le clergé de Stygie, constitué pour sa large majorité de prêtres de Set, tient les rênes du pouvoir, que ce soit au sein du gouvernement tant qu’en ce qui concerne la hiérarchie des temples. ​Malgré la définition moderne du mot prêtre, ce même terme se rapportant à un Stygien ne signifie pas nécessairement qu’il s’agit d’un chef religieux. Quiconque ayant une fonction au sein d’un temple ou du gouvernement est appelé prêtre. ​​Les individus estimés les plus aptes sont trouvés dans la population et invités à rejoindre le clergé et sont autorisés à s’élever dans la société et à superviser les autres une fois leurs formation achevée.​ La plupart des prêtres de Stygie sont à temps partiel, servant un mois sur trois. Ceux-ci sont appelés prêtres phyles.​​ La position de prêtre est également héréditaire, de père en fils.​​ Le Haut-Prêtre du Temple décide qui sera appelé à rejoindre le clergé.​​


Remerciements à Hettyk pour la traduction
Source : Faith and Fervour